Qu’est-ce que l’Ethereum (ETH) ?

La blockchain Ethereum a été détaillée pour la première fois dans un livre blanc publié en 2013 par Vitalik Buterin. Conçue principalement pour exécuter du code sur une plateforme informatique décentralisée, la cryptomonnaie Ether est capable de transférer de la valeur comme le Bitcoin. Mais elle est également capable de tirer parti de la puissance de traitement distribuée de sa plateforme ouverte pour exécuter des contrats intelligents.

Comme l’Ether fonctionne de manière distribuée, les applications décentralisées (dApps) qui sont exécutées ne risquent pas d’être altérées par l’homme. Elles sont ajoutées à la blockchain d’Ethereum et peuvent être conçues de manière à ce que le code soit permanent et non modifiable. La transparence est un avantage majeur : la blockchain est publiquement visible et facile à explorer, de sorte que tout utilisateur participant au marché peut vérifier le code avant d’interagir avec lui.

Un nouvel internet pour un nouveau monde

Le concept d’un nouvel Internet alimenté par l’Ether et imprégné de finance décentralisée (DeFi) et de monnaie numérique suscite de plus en plus d’intérêt dans le monde entier, et est-ce vraiment une surprise ?

La blockchain Ethereum offre non seulement un moyen de résister à la censure qui frappe les applications Internet traditionnelles, mais elle donne également aux développeurs les moyens de créer ou de générer une valeur réelle.

Comment fonctionne Ethereum ?

Ethereum fonctionne essentiellement comme s’il s’agissait d’une machine d’état massive et décentralisée. Cela signifie qu’à tout moment, vous pouvez obtenir un instantané de chaque adresse (compte) de la blockchain Ethereum et déterminer son état actuel. Les actions qui se produisent dans la blockchain entraînent des changements d’état, et chaque nœud met à jour son instantané pour refléter ces changements.

Chaque état vers lequel Ethereum transite est le résultat de millions de transactions. Ces transactions sont regroupées dans ce qu’on appelle des « blocs ». Pensez à un bloc comme à un grand lot de transactions, et chaque bloc est enchaîné avec son bloc précédent – créant ce que nous connaissons comme la blockchain.

Construire l’avenir avec des blocs et des chaînes

Le processus réel de mise à jour de l’état de la plateforme et d’engagement de ces lots de transactions est connu sous le nom de minage. Les blocs d’Ethereum sont extraits au moyen de l’algorithme Proof of Work (preuve de travail), tout comme celui de Bitcoin – pour l’instant. Une refonte complète des mécanismes d’Ethereum (ETH2.0) est en cours de développement et la plateforme cryptographique passera bientôt à un algorithme Proof of Stake (preuve de participation), ainsi qu’à d’autres améliorations.

Les contrats intelligents fonctionnant sur Ethereum sont déclenchés par des transactions. Lorsqu’une personne interagit avec un contrat, chaque nœud exécute le code du contrat tout en enregistrant la sortie. Ceci est rendu possible par la machine virtuelle Ethereum (Ethereum Virtual Machine, EVM), qui traduit les smart contracts d’une manière compréhensible pour les ordinateurs connectés.

Que sont les « contrats intelligents » (Smart Contracts) ?

Au fond, un « contrat intelligent » est un code. Bien que le code lui-même ne soit ni « intelligent » ni un « contrat » au sens traditionnel, nous le considérons comme intelligent parce qu’il peut réagir à des déclencheurs ou à des conditions – et il peut être considéré comme un contrat en raison de sa capacité à exécuter des accords entre plusieurs entités.

C’est au célèbre informaticien Nick Szabo que l’on doit l’ébauche du concept de contrat intelligent dans les années 1990. Il a notamment comparé les contrats intelligents de base au fonctionnement d’un distributeur automatique traditionnel : l’utilisateur insère une pièce, sélectionne l’article qu’il désire et la machine le lui livre.

Des distributeurs automatiques numériques surpuissants ?

En reprenant la logique des distributeurs automatiques et en l’appliquant au domaine du numérique, les développeurs sont en mesure de spécifier toute action à entreprendre lorsqu’un utilisateur envoie un montant déterminé de la crypto-monnaie Ether au contrat.

Les développeurs codent ces contrats de manière à ce que l’EVM puisse les lire, puis les transmettre aux ordinateurs qui exploitent les nœuds de la plate-forme. Le contrat est publié d’une manière qui l’immunise contre la censure et ne peut être supprimé, sauf si le développeur définit des conditions spécifiques dans le code pour le faire.

EthereumEthereum Convertisseur

Calculez le prix

Qui sont les fondateurs d’Ethereum ?

Ethereum a été cofondé par 8 développeurs originaires du monde entier. Ils se sont rencontrés pour la première fois et ont uni leurs forces le 7 juin 2014, à Zoug, en Suisse.

Le Russe-Canadien Vitalik Buterin est le développeur le plus connu, devenant une célébrité à part entière. Auteur du livre blanc original d’Ethereum en 2013, Vitalik est resté un contributeur actif au développement d’Ethereum et travaille encore aujourd’hui à l’amélioration de la plateforme.

Gavin Wood, un développeur britannique, est sans doute le deuxième plus célèbre cofondateur d’ETH. Ayant codé la toute première itération d’Ethereum dans le langage de programmation C++, conceptualisé le langage de programmation Solidity (aujourd’hui le principal langage de développement d’Ethereum), et agissant en tant que premier directeur technique de la Fondation Ethereum, Gavin a fait partie intégrante de l’évolution d’Ethereum.

Les autres cofondateurs d’Ethereum ont tous joué un rôle important pour en faire ce qu’il est aujourd’hui :

Mihai Alisie : a contribué à la création de la Fondation Ethereum.

Amir Chetrit : a participé à la co-fondation d’Ethereum mais s’est retiré très tôt.

Anthony Di Iorio : souscripteur du projet pendant les premières étapes du développement.

Charles Hoskinson : essentiellement responsable de la création de la Fondation Ethereum et de son cadre juridique.

Joseph Lubin : a participé au financement des premiers développements d’Ethereum et a fondé l’incubateur d’ETH ConsenSys.

Jeffrey Wilcke : a soutenu le développement initial en utilisant le langage de programmation Go.

Qu’est-ce qui rend Ethereum unique ?

Ethereum a repris certains des concepts initialement définis par le Bitcoin et a créé une puissante plateforme open source de blockchain à contrat intelligent. Cette plateforme est capable de déplacer et de stocker de la valeur, tout comme le Bitcoin, mais son principal atout est la capacité du réseau à fonctionner essentiellement comme un tout nouvel internet décentralisé, avec ses propres applications.

C’est la principale innovation d’Ethereum : la possibilité d’exécuter des contrats intelligents à l’aide de la blockchain, ce qui renforce les avantages existants de la technologie des contrats intelligents. La blockchain d’Ethereum a été conçue essentiellement pour être « un ordinateur pour la planète entière », selon les mots de Gavin Wood.

En théorie, l’Ether est capable de rendre n’importe quelle application plus robuste, plus résistante à la censure et plus sûre, en l’exécutant sur un système mondialement distribué de nœuds publics.

Des tokens pour toutes les occasions

Outre les contrats intelligents, la blockchain Ethereum est capable d’héberger d’autres cryptomonnaies, appelées « tokens ». La norme de token ERC-20 permet aux développeurs de créer des monnaies entièrement nouvelles, soutenues par la puissance d’Ethereum.

Vous vous considérez comme un fan des NFT ? Les normes de jetons ERC-721 et ERC-1155, plus rationalisées, font de cette nouvelle classe d’actifs une réalité, et Ethereum fournit la puissance et la sécurité nécessaires à leur réalisation.

Qu’est-ce qui donne de la valeur à l’Ethereum ?

L’Ethereum tire sa valeur de son utilité plutôt que de son offre limitée (comme le Bitcoin). Sa capacité à servir de plateforme pour divers projets et applications décentralisés augmente sa valeur de manière exponentielle.

Combien de pièces d’Ethereum (ETH) sont en circulation ?

Lorsqu’Ethereum a été lancé, il l’a fait avec une offre initiale de 72 000 000 ETH. Plus de 50 000 000 d’entre eux ont été distribués lors d’une vente publique de tokens – connue sous le nom d’Initial Coin Offering (ICO), où les personnes souhaitant participer pouvaient acheter des ETH en échange de BTC (bitcoin) ou de monnaie fiduciaire (comme le dollar américain).

Avance rapide jusqu’à l’été 2020.

À cette époque, il y avait environ 112 millions d’Ether (ETH) en circulation – 72 millions provenant de l’offre initiale et environ 40 millions de la monnaie numérique ayant été extraits des transactions et d’une saine activité sur le réseau ouvert.

Ces ETH minés sont distribués aux mineurs qui alimentent le tout (en plus des frais de gaz), les récompenses suivant une échelle déflationniste au fil du temps. La récompense initiale en 2015 était de 5 ETH par bloc, qui est ensuite descendue à 3 ETH fin 2017, puis à 2 ETH début 2019. Le temps typique pour miner un bloc d’Ethereum est d’environ 13-15 secondes, et la rentabilité en temps réel du mineur est directement liée au prix de la crypto.

Comment le Bitcoin se compare-t-il ?

Une différence majeure entre le Bitcoin et l’Ethereum est que l’ETH n’est pas déflationniste. Alors que le bitcoin a une limite stricte fixée dans son code qui ne permettra jamais de miner plus de 21 millions de BTC, l’ETH n’a pas de plafond sur l’offre totale et continue de croître année après année.

Bien que les avis soient partagés à ce sujet et que certains aient proposé de mettre en place un plafond d’approvisionnement, les développeurs d’Ethereum justifient le système actuel par la volonté de ne pas avoir un « budget de sécurité fixe ». La possibilité d’ajuster le taux d’émission de l’ETH par consensus permet au marché d’Ethereum de maintenir sa sécurité sans plafonner l’offre.

Autres données techniques

L’Ethereum a atteint un sommet historique de 2 040 $ le 20 février 2021, le principal catalyseur de la flambée des prix étant la croissance du secteur DeFi.

Comment le réseau Ethereum est-il sécurisé ?

L’Ethereum est actuellement sécurisé par la preuve de travail (Proof of Work, PoW), la méthode éprouvée mais sans doute inefficace inaugurée par Bitcoin. L’Ethereum, cependant, utilise un algorithme open source conçu spécialement pour lui, appelé Ethash.

Bien qu’Ethash fournisse un mécanisme de PoW plus efficace pour Ethereum, le réseau est en pleine transition vers un algorithme de preuve de participation (Proof of Stake, PoS) dans le cadre de la mise à jour majeure d’Ethereum 2.0, un déploiement en plusieurs étapes qui a débuté en décembre 2020.

Comment utiliser l’Ethereum ?

L’Ethereum fournit une énorme quantité d’utilité au secteur des crypto-monnaies simplement en offrant sa blockchain comme plateforme pour construire d’autres projets. Sa capacité à héberger d’autres projets s’est avérée plus que précieuse, puisque son écosystème actuel comprend des géants du DeFi tels que ChainLink, Uniswap, Wrapped Bitcoin, DAI, etc.

L’Ether, en revanche, n’est pas largement utilisé comme moyen de paiement en raison des frais de transaction élevés et de la faible vitesse de traitement.

Qu’est-ce que l’ETH 2.0 ?

L’Ethereum 2.0, également appelé ETH 2.0 ou nom de code « Serenity », est une mise à niveau massive et en plusieurs parties de la blockchain Ethereum existante. Les fonctions intégrées dans ETH 2.0 sont entièrement conçues pour améliorer la vitesse, l’efficacité et l’évolutivité du réseau Ethereum.

L’objectif final est de renforcer le réseau jusqu’à ce qu’il puisse traiter un plus grand nombre de transactions à un rythme exponentiel, ce qui permettrait de résoudre les problèmes actuels de frais erratiques et restrictifs en termes de coûts auxquels sont confrontés de nombreux projets basés sur Ethereum et leurs utilisateurs.

Les phases d’une évolution

Ethereum 2.0 est déployé en plusieurs phases, la première mise à niveau étant effective en décembre 2020 : Phase 0 – la Beacon Chain.

Minage et mises d’Ethereum

Après la mise en service de la chaîne Beacon, il est devenu possible de commencer à miser sur le réseau Ethereum 2.0. Miser sur Ethereum 2.0 implique l’envoi de l’ETH que vous souhaitez miser sur un contrat intelligent de dépôt, vous transformant effectivement en un nœud/mineur et sécurisant le réseau.

Les récompenses des mises sur l’Ethereum sont distribuées selon une courbe, influencée à la fois par la participation et le pourcentage moyen des participants. La plupart des récompenses des mises en ETH 2.0 sont fixées à 20 % pour les premiers participants, mais elles seront progressivement réduites jusqu’à ce qu’elles se situent entre 7 % et 4,5 % par an dans un avenir prévisible.

Un enjeu pour le nouvel Internet

Le minimum requis pour qu’un utilisateur puisse gérer son propre nœud Ethereum est un enjeu de 32 ETH. La mise de fonds en Ethereum 2.0 signifie que votre mise de fonds en ETH sera bloquée dans le réseau pendant une période estimée à deux ans, jusqu’à ce que la phase 2 de la mise à niveau d’Ethereum 2.0 soit achevée (probablement en 2022).

Une autre option pour les utilisateurs qui ne veulent ou ne peuvent pas miser 32 ETH (près de 58 000 $ au moment de la rédaction) est le groupement de mises. Un groupement de mises est un service tiers qui permet aux utilisateurs de miser ce qu’ils peuvent, puis de gagner des récompenses proportionnellement à leur mise. Cela offre beaucoup plus de flexibilité pour l’utilisateur moyen.

Plus tard, nous pouvons nous attendre aux phases suivantes de la mise à niveau ETH 2.0 :

  • Phase 1 – Shard Chains : les Shard Chains (Chaînes fragmentées), ou sharding, sur le réseau ETH 2.0, donnant au réseau une solution d’extension conçue pour permettre des transactions instantanées et bon marché comme jamais auparavant. Sortie estimée en 2021.
  • Phase 2 – The Docking (L’arrimage) : Le réseau principal d’Ethereum fusionne avec la chaîne Beacon, permettant les chaînes PoS et Shard sur l’ensemble du réseau et signant la fin du PoW sur Ethereum. Sortie estimée en 2022.

Conclusion

Il est clair qu’Ethereum répond à un besoin massif qui devient de plus en plus évident chaque jour : le besoin d’un nouvel internet ouvert, libre de toute censure et de toute manipulation.

La cryptomonnaie Ether bénéficie d’une plateforme dotée de nombreuses fonctionnalités conçues pour permettre la décentralisation de la finance en tant que partie intégrante de ce nouvel internet, ainsi que la possibilité d’exécuter des applications et d’accueillir des projets entièrement nouveaux.

L’Ethereum est en train de remanier son mode de fonctionnement. Le réseau va progressivement s’étendre au cours des deux prochaines années, tout en conservant les aspects de la décentralisation que nous connaissons et aimons tous.

FAQ Ethereum

L’Ethereum est-il une monnaie ?

La conception d’Ethereum n’est pas adaptée pour être une monnaie, mais plutôt une plateforme pour la création d’applications décentralisées.

L’Ethereum a-t-il des concurrents ?

L’Ethereum fait actuellement face à la concurrence principalement de Binance Smart Chain, Cardano et Polkadot.

Comment acheter de l’Ethereum (ETH) ?

Êtes-vous prêt à faire partie du réseau Ethereum ? Acheter de l’ETH est aussi simple que de visiter la page pour acheter de l’Ethereum avec Kriptomat et de choisir un mode de paiement.

Comment vendre de l’Ethereum (ETH) ?

Si vous possédez déjà de l’Ether et le détenez dans un portefeuille d’échange Kriptomat, vous pouvez facilement les vendre en naviguant sur l’interface et en choisissant l’option de paiement souhaitée.

Prix de l’Ethereum ?

Le prix actuel d’Ethereum est loading EUR.

Le volume d’échange sur 24 heures de l’Ethereum est de loading EUR. L’Ethereum est actuellement classé par la capitalisation boursière totale, avec une capitalisation boursière de loading EUR. Il a un approvisionnement en circulation de loading ETH/Ether et l’approvisionnement maximum n’a actuellement aucune limite.

Votre aventure crypto vous attend

Nous avons fait en sorte qu’il soit aussi facile et passionnant que possible de se lancer dans l’achat d’ETH. Notre équipe s’engage à offrir les meilleurs produits du marché pour acheter, vendre et connaître le prix de l’ETH, en ayant pris tout ce que nous avons appris en 2020 sur les produits liés aux devises et aux crypto et en peaufinant notre technologie.

Inscrivez-vous dès maintenant pour commencer votre voyage dans le monde des cryptomonnaies avec Kriptomat !

Si vous rencontrez des problèmes ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter notre équipe d’assistance à la clientèle. Nous sommes toujours là pour vous aider !